Témoignage

 

Je m’appelle Léa, j’ai 25 ans et je viens de Nice. Après mon Master en marketing, j’ai effectué un stage à Montréal pour une agence de communication, qui m’a embauchée par la suite. Au bout de deux ans et demi, j’ai eu le sentiment de stagner, un manque de nouveaux projets et l’envie de sortir de ma zone de confort. J’avais envie de voyager, de découvrir un nouveau pays (de préférence en Europe), et de me rendre utile. Après quelques recherches, j’ai découvert le Service Volontaire Européen (EVS), qui semblait correspondre exactement à mes attentes.

 

J’ai quitté le Canada et mon travail pour rentrer en France quelques mois, le temps d’entamer les démarches et de trouver un projet. 4 mois plus tard, je partais en Italie pour un projet de 10 mois.

 

Je suis donc arrivée à Pesaro le 9 janvier 2018, en tant que volontaire pour Vicolocorto. L’association fait la promotion des programmes Erasmus, encourage la mobilité des jeunes italiens et les accompagne dans leur enseignement de l’anglais.

 

L’emploi du temps est complet mais laisse également beaucoup de place au temps libre. Nous effectuons des présentations dans les lycées des alentours, pour informer les jeunes sur les projets qui existent à l’étranger. Nous participons aux différentes activités d’un centre de jeunesse qui accueille des italiens de 10 à 30 ans, parfois handicapés. Nous intervenons une fois par semaine dans un collège de la ville, pour aider les élèves à apprendre l’anglais par le biais de méthodes non formelles. Une fois par semaine a lieu également un groupe de discussion ouvert à tous, où les participants sont invités à parler en anglais, ou même en français, en espagnol, etc. Enfin, nous assistons l’association dans la création de contenu pour le blog, ou pour la communication autour des différents projets.

Nous sommes 4 volontaires au total, qui habitons ensemble dans une maison à 15 minutes de Pesaro. Je suis arrivée en même temps que Nayra, une espagnole de 28 ans, tandis que deux volontaires étaient déjà là depuis le mois d’octobre : une polonaise de 22 ans (Karolina) et une portugaise de 28 ans (Filipa).

 

 

En ce qui concerne les détails logistiques, nous n’avons aucun frais autres que nos dépenses personnelles. L’association prend en charge le loyer, les factures, les frais de transport, etc. Nous recevons 150 euros par mois pour la nourriture, et 115 euros d’argent “de poche”. Nous sommes également assurés en cas de maladie ou d’accident.

 

J’entame bientôt mon 4ème mois en Italie, et je ne regrette absolument pas ma décision. J’apprends une nouvelle langue, visite de nouvelles villes, apprend à travailler dans un domaine nouveau (plus axé autour de l’éducation et des langues) et fait de nouvelles rencontres chaque jour. J’ai le sentiment d’être très chanceuse également en ce qui concerne l’association et les autres volontaires. Nous sommes particulièrement bien encadrés, et la cohabitation entre nous s’est faite très naturellement.

 

Je n’ai pas encore de projet défini pour la suite, mais j'essaierai comme toujours de suivre les sages paroles de David Bowie “I don’t know where I’m going from here, but I promise it won’t be boring”.